Publications |

Evolution syntaxique du classificateur en chinois du XIIIe siècle av. J.-C. au XVIIe siècle

YANG-DROCOURT Zhitang, 2004, Evolution syntaxique du classificateur en chinois du XIIIe siècle av. J.-C. au XVIIe siècle, Paris (ISBN 2-910216-06-3). Prix : 25 €

Bon de commande / Order form

 

Cette étude exhaustive est le premier ouvrage en langue occidentale qui retrace l'histoire de la syntaxe du classificateur en chinois. En chinois contemporain, lorsqu'il s'agit de quantifier des noms, le classificateur est un élément indispensable. Son rôle fondamental n'est pas de "classer" ou de "catégoriser" les noms avec lesquels il est utilisé, comme le suggère ce terme même de classificateur, mais d'offrir une représentation discrète du nom. Le chinois n'a pas toujours été une langue à classificateurs. Ces derniers résultent d'un long processus de grammaticalisation, le plus souvent à partir de noms. La quantification d'un nom (N 1) à l'aide d'un numéral et d'un autre nom (Num+N 2) apparaît dès le pré-achaïque (13 e s. av. J.-C.) où elle est limitée à quelques substantifs. Devenue fréquente en pré-médiéval (aux alentours du 1 er s. av. J.-C.), elle s'étend progressivement à l'ensemble des noms comptables, et devient systématique en haut-médiéval (3 e-6 e s.) où la grammaticalisation de N 2 en classificateur (CL) est achevée. La détermination nominale en chinois a toujours respecté l'ordre déterminant-déterminé. Aussi la forme "Numéral + (CL) + Nom" se révèle-t-elle comme la forme dominante. Lorsque l'ordre inverse "Nom + Numéral + (CL)" est attesté, s'exprime alors une quantification référentielle, où le numéral est mis en valeur.
 

This exhaustive study is the first in a Western language to trace the history of the syntax of the Chinese classifier.  In modern Chinese, the classifier is obligatory when used to quantify nouns.  Its fundamental role is not to classify or categorize the nouns it appears with, as the term classifier suggests, but to offer a discrete representation of the noun.  Chinese was not always a classifier language.  Classifiers are the result of a long process of grammaticalization, often with nouns for a starting point.  The quantification of a noun (N 1) with a number and another noun (Num+N 2) is first attested in pre-archaic Chinese (13c BC) with a limited number of nouns.  The process became more common in pre-medieval Chinese (circa 1c BC), where classifiers gradually spread to all count nouns, and became systematic by High Medieval Chinese (3-6c), by which point the grammaticalization of N 2 into a classifier was complete.  The word order modifier-modified has always been the norm in Chinese, and accordingly, the order "Numeral + (CL) + Noun" is found to be the dominant form.  When the reverse order is found, namely "Noun + Numeral + (CL)", it is to express referential quantification and highlight the numeral.

EHESS
CNRS
inalco
federation typologie
labex

flux rss  Actualités

Prix 2015 du National Institutes for the Humanities (Japon)

Les travaux d'Alexander Vovin, directeur d'études à l'EHESS (CRLAO), récompensés au Japon

Lire la suite

Prix Leonard Bloomfield 2016 de la Linguistic Society of America

Le prix a été décerné à William Baxter et Laurent Sagart pour leur livre Old Chinese: a new reconstruction (OUP, 2014)

Lire la suite

Guillaume Jacques, médaille de bronze CNRS 2015

Les travaux de Guillaume Jacques (CRLAO) récompensés par le CNRS

Lire la suite

28e Journées de Linguistique - Asie Orientale

Organisées par le CRLAO, elles se tiendront du 2 au 3 juillet 2015 à l’INALCO (Paris).

Lire la suite

Nouveaux horizons en linguistique chinoise

Colloque organisé par le CRLAO à l'occasion de la venue à Paris en juin d'une délégation de linguistes de l'Académie des sciences sociales de Chine

Lire la suite

CRLAO - UMR 8563
105 Boulevard Raspail
75006 Paris
Tél : 33 (0)1 53 10 53 71