Recherches |

Écriture, langage gestuel

  • Responsable : Yau Shun-chiu

  • Participent à cette opération : Françoise Bottéro, Chrystelle Maréchal, Redouane Djamouri, Irène Tamba, Akira Térada

Problème de la définition dans les anciens dictionnaires chinois

Dans le cadre d'une collaboration au projet Thesaurus Linguae Sericae piloté par Christoph Harbsmeier de l'université d'Oslo, F. Bottéro se propose de mener une réflexion d'envergure sur le problème de la définition dans les anciens dictionnaires chinois. Qu’est-ce qu’une définition en Chine au 1er siècle de notre ère ? Que recherche-t-on dans un dictionnaire ? Une définition linguistique ? L’explication de l’usage courant des mots ? Une liste des différentes acceptions d’un mot ? Une explication graphique des mots écrits, phénomène impensable dans un système d’écriture alphabétique. Il s’agira ensuite d’analyser les autres types de dictionnaires connus en Chine ancienne : le Erya, le Fangyan, le Shiming, etc., pour mettre en évidence les différents types de définition en Chine et peut-être comparer avec d’autres traditions linguistiques anciennes.

Ecriture et langage gestuel

Dans la continuité de ses travaux sur la formation de l'écriture chinoise d'une part et sur le langage gestuel en Chine de l'autre, Yau Shun-chiu compte poursuivre ses recherches sur la conception de l'espace telle qu'elle ressort des vestiges archéologiques, des documents historiques, et de la composition de l'écriture. Il compte par ailleurs mener une étude sur l'expression de l’espace dans le langage des signes chinois et développer, en collaboration avec C. Maréchal et divers chercheurs de Chine, un nouvel axe de recherche sur les dialectes gestuels des sourds chinois et les facteurs culturels influençant la différenciation de leurs lexiques.

Phonographie et sémiographie dans le développement de l'écriture chinoise archaïque

Prolongeant une réflexion menée sur le lien entre écriture et phonographie dans l'écriture chinoise, R. Djamouri essaiera de décrire de quelle manière l'écriture chinoise prend en compte à l'époque archaïque la morphologie dérivationnelle mise en évidence par des auteurs comme Laurent Sagart ou William Baxter. Dans une autre direction, C. Maréchal abordera quant à elle l'importance de motivations esthétiques dans la création et l'usage des caractères chinois dans les inscriptions sur bronze de la période archaïque.

Importance de l'oralité de la lecture dans l'élaboration de l'écriture japonaise

Il s'agit là d'une recherche originale que compte mener A. Terada sur l'importance de le la lecture et de l'oralité dans l'élaboration de l'écriture japonaise. Quelques pistes de  réflexion seront exploitées : 1) Le fait que les signes "okototen" étaient utilisés pour faciliter la lecture à haute voix des textes chinois ; 2) le fait que le style "senmyô" des décrets impériaux est inventé pour que la lecture solennelle ne soit pas gâchée par une erreur de lecture ; 3) le fait que, comme le style "senmyô", les textes de prière "norito" sont écrits avec les annotations pour la lecture devant dieux ; 4) le fait que des textes comme "Konjaku monogatari" dont l'écriture jette la base de l'écriture actuelle sont des recueils de contes qui sont destinés à être racontés. Tous ces faits permettront de dégager l'importance de l'oralité dans la genèse de la nouvelle méthode que l'on a eu de noter la langue japonaise, mélangeant les caractères chinois notant les mots nominaux ou la partie radicale des mots fléchis, et les caractères phonétiques qui notent les désinences des mots fléchis et les particules. Pour continuer et développer la réflexion sur ces points, des recherches seront menées sur des textes bouddhiques, en particulier sur les notes faites par les auditeurs des conférences et des textes de contes oraux, ainsi que les anciens décrets impériaux, sur les textes de prières et les textes historiques pour une description exhaustive de l'emploi des caractères chinois pour la notation des mots japonais.


EHESS
CNRS
inalco
federation typologie
labex

flux rss  Actualités

Journées de Linguistique d'Asie Orientale 2017 - Paris Meeting on East Asian Linguistics

Rencontres scientifiques - Jeudi 29 juin 2017 - 09:00Les Journées de Linguistique sur l’Asie Orientale, événement scientifique annuel du CRLAO, célèbrent cette année leur trentième anniversaire.Les participants interviendront dans tous les domaines de la recherche linguistique sur les langues d’Asie Orientale autour du thème de la « Diversité linguistique en Asie du sud-est et en Asie orientale ».Un atelier sur les changements linguistiques induits par contacts de langues en Asie orientale e(...)

Lire la suite

29e journées de linguistique d’Asie Orientale

Journée(s) d'étude - Lundi 04 juillet 2016 - 09:00Manifestation scientifique internationale organisée chaque année par le CRLAO, l'édition 2016 des Journées se tiendra les 4 et 5 juillet prochains à l’EHESS, 105 Bd Raspail, 75006 Paris.Les communications présentées au cours de ces journées touchent tous les domaines de la recherche linguistique sur les langues d’Asie Orientale. Elles seront données en français, en anglais et en chinois.Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Lire la suite

À la rencontre des Aïnous, minorité autochtone du Japon

Journée(s) d'étude - Vendredi 20 mai 2016 - 14:00Cet atelier fait écho à l’exposition « Regards sur les Aïnous du Japon », organisée par la BULAC.ProgrammeVendredi 20 mai 2016 - Langue, histoire & société aïnoues14h-14h15 - Accueil & présentation des participantsIntroduction - État de la recherche sur les Aïnous en France, en Europe & au JaponPanel 1 - Langue & tradition oraleModération: Charlotte VON VERSCHUER  (EPHE/CRCAO)14h15-15h - La distribution de la langue aïnoue dans le Japon ancien(...)

Lire la suite

CRLAO - UMR 8563
105 Boulevard Raspail
75006 Paris
Tél : 33 (0)1 53 10 53 71