日本語言語学専門用語 -  和仏辞典
Dictionnaire terminologique de linguistique japonaise   -   dictionnaire japonais francais


index articles  

Cas 格    カク

r b

La notion de cas a été introduit en linguistique japonaise sous l'influence des linguistiques des langues européennes. Dans ces langues, le cas désigne des classes de désinences pour des noms. Chaque classe correspond à un rôle syntactico-sémantique au sein d'un syntagme ou de la phrase.
Par exemple, en latin, le cas "nominatif" rassemble les désinences "-a, -ae, -us, -i, -um". Les désinences du "génitif" sont "-ae, -i, -orum". Le cas est décidé en fonction du rôle sémantique par rapport au prédicat (au niveau de la phrase), ou par rapport à un nom (au niveau syntagmatique). Par exemple, les désinences du nominatif sont affectées à la tête sujet du prédicat:
Dei          puellas       monent.
Les dieux jeunes filles avertissent
Un même cas rassemble plusieurs désinences. Celles-ci sont choisies en  fonction de propriétés syntaxiques propres au nom auquelles elles sont affectées (masculin, féminin ou neutre), et à des propriétés sémantiques contextuelles (un ou plusieurs). Dans l'exemple, le nom de radical de "dieu" est masculin: le cas nominatif est marqué par l'une des deux désinences us ou i ; us correspond au nombre "un", et i au pluriel.
En japonais, les cas des langues européennes sont désignés par les termes:
Cas
lecture

主格・主語格
シュカク・シュゴカク
nominatif
属格
ゾッカク
génétif
所有格
ショユウカク
cas possessif, identique à génétif
与格
ヨカク
datif
対格
タイカク
accusatif
奪格
ダッカク
ablatif
呼格
コカク
vocatif
斜格
シャカク
les cas autres que nominatif, vocatif, voire accusatif

Les cas allemands sont décrits par leur ordre: 第x格 (ダイxカ ク)

Par analogie, la notion de cas a été reprise pour le japonais. Les désinences sont les particules dites ... casuelles (格助詞). Effectivement, elles sont affectée à des têtes nominales (ou nominalisées) de syntagmes, et leur choix varie selon le rôle sémantique par rapport au prédicat de la phrase. Par exemple, le syntagme "sujet" est affecté de la particule (/ désinence) が. A la différence du latin par exemple, à un cas ne correspond qu'une seule particule (/désinence) puisqu'il n'y a pas de distinction syntaxique de genre, ni de nombre.
Comme on le voit, la notion de cas est insidieusement liée à la fois à la syntaxe et à la sémantique: la désinence correspondrait à la relation, de nature sémantique, qui lie un complément à son prédicat, ou un groupe nominal à un autre groupe nominal. Or la correspondance est loin d'être stable. Par exemple, la particule が marquera un groupe sujet pour un verbe à la forme active, et l'objet pour sa forme passive. C'est ce qui explique que la désignation et l'affectation des cas ait fluctué d'un auteur à l'autre, d'une époque à l'autre.
En 1936, 山田孝雄 [1936] confond cas, fonction sémantique et fonctions syntaxiques:
Cas
Lecture
S'applique à
呼格
コカク
substantifs, désigne la capacité à référencer (喚体、カンタイ)
述格
ジュツカク
verbes, désigne en fait la "capacité à énoncer" ou encore "la fonction d'énoncer"
主格
シュカク
nominatif
賓格
ヒンカク
cas objet , identique à 目的格 ou encore 対格
補格
ホカク

連体格
レンタイカク
désigne le statut ou la capacité d'une structure à limiter le champ sémantique du terme qu'elle détermine syntaxiquement: 君が代、東海道(の)浜松の 駅、3 人の学生
(連体・連用)修飾格
(レンタイ・レンヨウ)シュウショクカク
désigne la capacité à déterminer sémantiquement, ie "limiter le champ sémantique" du terme sur lequel il porte:
- sur un groupe nominal qu'il détermine (連体修飾格): きれいな鼻
- sur un groupe prédicat (連用修飾格): きれいに咲いた
Source de confusion, 連体 est utilisé à la fois au sens sémantique (restriction du champs sémantique) et syntaxique (préposé avec particule の ou équivalent). Cela vaut pour 連体格. Par contre, il est employé au sens syntaxique lorsqu'il est combiné  à  au terme 修飾 qui, lui, est employé sémantiquement.

Les cas (affectation de désinences) sont des affectations de particules (opération syntaxique) rendant compte du rôle (relation) sémantique entre un syntagme et le prédicat. Fillmore (1968, traduit en japonais 1980) a tenté de clarifier la situation: il existe entre un complément (argument ou adverbe) et le prédicat un nombre fini de relations sémantiques, appelées cas profond (深層格・ シンソウカク), qui sont exprimées par des moyens différents (cas de surface, 表層格・ヒョウソウカク) selon les langues: les particules en japonais, l'ordre des mots et les pré/post-positions en français ou anglais par exemple. Les cas profonds sont:
動作主格・ドウサシュカク
行為者格・コウイシャカク
cas sujet
経験者格・ケイケンシャカク
cas expérienceur
道具格・ドウグカク
cas moyen/outil
対象格・タイショウカク
cas objet
源泉格・ゲンセンカク
始点格・シテンカク
cas source
目標格・モクヒョウカク
結果格・ケッカカク
終点格・シュウテンカク
cas finalité
場所格・バショカク
cas locatif
時間格・ジカンカク
cas temporel
Les "cas profonds" sont aussi désignés par 意味役割 (イミヤクワリ rôle sémantique), ou encore 主題関係(シュダイカンケイ,relations thématiques), ou encore 基底の格 (キテイノカク  "cas de base", 井上 1976), Θ役割 (テタヤクワリ thêta-rôle) dans la grammaire générative.
Malheureusement, le problème n'est pas franchement clarifié.
La multiplicité des traductions des noms de cas et leurs différences sont révélatrices du manque de rigueur des définitions de base. On peut douter que les relations sémantiques s'arrêtent à quelques 8 cas. C'est ce que témoignent l'apparition d'autres cas:
Cas
lecture
valeur
目的格
モクテキカク
accusatif
(道)具格
(ドウ)グカク
cas instrumental
経路格
ケイロカク
cas "chemin"
原因格
ゲンインカク
cas
態格
タイカク
cas essif
Le recours à des "cas" binaires (vrai / faux) et leurs éventuelles combinaisons a un intérêt certain dans le cadre d'un traitement syntaxique, et en plus automatique. Mais cette méthode manque sérieusement de souplesse. Du coup, pour couvrir les différentes situations sémantiques, les tenants du tout syntaxique sont obligés d'augmenter le nombre de cas et de jouer sur leurs combinatoires, sans succès notoire. Pour couvrir les possibilités et manipuler des notions opératoires, on gagnerait certainement à utiliser des outils adaptés à la manipulation des objets sémantiques, comme la logique. Mais il est vrai que c'est un domaine qui se prête encore mal au traitement automatique (démonstration non-déterministe dès la logique du premier ordre). 

Bibliographie

山田孝雄, 1936,『日本語文法学概論』 1936. 宝文館出版
Fillmore C., 1968, "the case for case". Bach, E and Harms, R (eds.) Universals in Linguistic theory. 1-88. New York: Rinehart and Winston. 
井上和子、1976, 「変形文法と日本語(上/下)」東京:大修館書店。 
格文法の原理、1980、Fillmore C.J. 1968, 三省堂

2004
© R.BLIN