Recherches |

Typologie et langues en contact dans l’aire Asie orientale

  • Responsable : Hilary CHAPPELL

  • Membres principaux : Katia CHIRKOVA, Redouane DJAMOURI, Christine LAMARRE, Alain PEYRAUBE, Thekla WIEBUSCH, XU Dan.

Pour cette nouvelle équipe, il y aura deux volets majeurs de recherche, un sur la typologie des langues en contact dans l’aire de l’Asie orientale et un sur les langues en contact dans le nord-ouest de la Chine :
 

  • Typologie syntaxique des langues en contact dans l’aire de l’Asie orientale :
    Hilary CHAPPELL (responsable), Katia CHIRKOVA, Christine LAMARRE, Alain PEYRAUBE, Thekla WIEBUSCH.
            Doctorants : HE Lisha, LIU Boyang, LÜ Shanshan, Sing Sing NGAI, SONG Na, Adeline TAN.
            Membres associés : LI Xuping, Amélie MANENTE, PENG Guozhen
     
  • Langues en contact dans le nord-ouest de la Chine : diachronie et typologie :
    Redouane DJAMOURI (responsable), Alain PEYRAUBE, XU Dan, Christine LAMARRE
            Doctorants : HU Po, LIU Keyou, WEN Shaoqin
            Membre associé : CAIDENGDUOERJI Saiyinjiya

 

Axe 1 : Typologie syntaxique des langues en contact dans l’aire de l’Asie orientale :

Le premier volet de recherche sera consacré à  un examen détaillé  de la typologie des langues sino-tibétaines dans le contexte de l’aire de l’Asie orientale, mais aussi par rapport à l’Asie du sud-est.

            Dans ce projet, le premier objectif sera de comparer, du point de vue morphosyntaxique, des composantes principales de ces langues, pour ce qui concerne nombre de leurs constructions grammaticales, par exemple, les phrases complexes telles que les conditionnelles, les contrefactuelles et les concessives afin d’identifier leurs méthodes d’expression syntaxique et leur rapport avec le système de la modalité. Les différences seront également examinées dans l’ordre des mots et des constituants. On proposera aussi d’examiner en détail les paradigmes pronominaux, en particulier les interrogatifs de ces groupes de langues – sinitiques et tibétiques – du point de vue typologique et diachronique et en fonction de leurs contacts avec d’autres langues non-affiliées qui les entourent.

            Sur la base de ces études , le deuxième objectif sera d’établir le degré de leur diversité grammaticale et le niveau de leurs changements syntaxiques et morphologiques, issus de longues périodes de contact, recherches qui pourraient aboutir à une nouvelle classification typologique : (i) pour des langues sinitiques, fondée sur celle proposée par Mantaro Hashimoto, un des premiers chercheurs à avoir remarqué et décrit l’existence d’une grande division linguistique en Chine, entre le nord et le sud (1976), et (ii) pour des langues tibéto-birmanes, en particulier les langues qiangiques méridionales et le sous-groupe jinghpo à partir des travaux de James Matisoff et de Sun Hongkai. Cette nouvelle classification sera consolidée en fonction des conclusions obtenues sur la morphosyntaxe et la grammaire, et non plus du seul point de départ traditionnel de la phonologie. Elle sera étroitement liée avec les questions posées par le deuxième volet de recherche de cette équipe sur la diffusion linguistique dans le nord-ouest de la Chine, issue des langues en contact dans une situation linguistique assez diverse, et la grammaticalisation, mécanisme (ou processus) linguistique purement interne.  

 

Axe 2 : Langues en contact dans le nord-ouest de la Chine : diachronie et typologie 

Le deuxième volet concerne le problème des langues en contact dans le nord-ouest de la Chine, et plus particulièrement dans une zone située au sud de la province du Gansu (district de Linxia) et au sud-est de la province du Qinghai (district de Tongren).

Cette zone est connue pour être le berceau de langues typologiquement différentes qui sont en contact étroit les unes avec les autres et pour abriter pas moins de neuf groupes ethniques différents : Chinois, Hui, Dongxiang (ou Santa), Baonan, Tu (ou Mongguor), Yugur de l’est, Yugur de l’ouest, Salar et Amdo-Tibétains.  Les langues parlées sont au nombre d’une douzaine : six langues sinitiques (mandarin du nord, linxia, tangwang, wutun et gangou), quatre langues altaïques de la branche mongole (santa, Baonan, mongguor et yugur de l’est), deux langes altaïques de la branche turque (salar et yugur de l’ouest) et une langue tibéto-birmane (amdo-tibétain).

Les recherches menées au sein de cet axe ont consisté en premier lieu à décrire ces langues et à étudier les phénomènes d’emprunt au niveau morpho-syntaxiques dus au contact permanent avec des langues typologiquement différentes. L’accent a été mis sur les langues sinitiques tangwang et linxia, mais aussi sur le dongxiang (ou santa).

EHESS
CNRS
inalco
federation typologie
labex

flux rss  Actualités

Prix 2015 du National Institutes for the Humanities (Japon)

Les travaux d'Alexander Vovin, directeur d'études à l'EHESS (CRLAO), récompensés au Japon

Lire la suite

Prix Leonard Bloomfield 2016 de la Linguistic Society of America

Le prix a été décerné à William Baxter et Laurent Sagart pour leur livre Old Chinese: a new reconstruction (OUP, 2014)

Lire la suite

Guillaume Jacques, médaille de bronze CNRS 2015

Les travaux de Guillaume Jacques (CRLAO) récompensés par le CNRS

Lire la suite

28e Journées de Linguistique - Asie Orientale

Organisées par le CRLAO, elles se tiendront du 2 au 3 juillet 2015 à l’INALCO (Paris).

Lire la suite

Nouveaux horizons en linguistique chinoise

Colloque organisé par le CRLAO à l'occasion de la venue à Paris en juin d'une délégation de linguistes de l'Académie des sciences sociales de Chine

Lire la suite

105 Boulevard Raspail
75006 Paris
Tél : 33 (0)1 53 10 53 71